Autobiographie, biographie, témoignage·Drame

« Le roman de Molly N. » de Sophie Carquain

molly n.jpg

j'ai adoré

Résumé :

Pour ses amis, sa famille, ses voisins, Molly Norris a disparu en septembre 2010. En quelques jours, presque toute trace de son passage sur Terre a été effacée. Elle a intégré le programme de protection des témoins du FBI. Trempait-elle dans un sombre trafic de traite humaine, s’était-elle attaquée à un malfrat trop influent ? Non, Molly était caricaturiste et elle a pris parti en pleine polémique sur les représentations du prophète Mahomet. Son dessin est devenu viral, les menaces de mort ont afflué, son monde s’est emballé. Cela va faire 10 ans qu’elle a disparu. Un destin pour lequel Sophie Carquain, romancière et journaliste, s’est passionnée.

Mon avis :

J’ai adoré ! Si la première partie (celle où l’autrice parle de l’affaire des caricatures de Mahomet) a été un peu longue pour moi, j’avoue que la deuxième et troisième partie,  totalement romancées, m’ont happé immédiatement.

Sophie Carquain parle avec passion de Molly Norris, cette caricaturiste américaine, qui du jour au lendemain et un peu contre son gré se retrouve embarquée comme l’initiatrice d’un concours de caricatures du prophète Mahomet en 2010. En voulant défendre la liberté d’expression, elle se retrouve lâchée par son pays et ses collègues qui prennent peur. En quelques jours et malgré des excuses, Molly se retrouve sur la liste des personnes à abattre par Al Qaida. Tout comme Charb et tellement d’autres qui se battent quotidiennement pour conserver ce droit si fragile.

Après Charb, la liste des dix personnes à abattre selon Al-Qaida

En urgence, Molly et sa fille sont prises en charge par le FBI pour disparaitre. A partir de ce moment-là, il n’existe plus de preuve de leurs premières vies. Elles se volatilisent pour échapper aux menaces de mort et se reconstruire ailleurs. Mais peut-on vraiment se reconstruire quand la mort plane constamment au-dessus de nous? Quand les moindres faits et gestes sont encadrés par un garde du corps? Quand chaque bruit a le son d’une balle qui siffle? Quand chaque personne qui nous entoure peut être une menace? Quand il faut gommer son essence, son physique, ses dons, s’oublier pour renaitre?

C’est cette vie de fugitive que Sophie Carquain imagine dans ce roman fort qui mêle aussi des chapitres consacrés à son enquête sur le terrain. C’est absolument dingue qu’en France un pays entier se soit mobilisé en scandant « Je suis Charlie » mais qu’aux Etats-Unis, personne n’ait eu le courage de dire « Je suis Molly » et ne lui ai laissé d’autres choix que de disparaitre pour vivre.

C’est puissant, terriblement addictif, absolument rageant. Parce qu’il ne faut pas oublier que certaine personne donne de leur vie pour lutter contre l’obscurantisme. Merci à l’autrice de mettre en lumière cette vie condamnée.

 

 

3 commentaires sur “« Le roman de Molly N. » de Sophie Carquain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s