Interview

Les confidences de Caroline Noel

Début février je rencontrais Chloé, Ada, Jess et Mila, les personnages du premier roman de Caroline Noel, « Haut les cœurs! » (dont vous retrouverez la chronique ici ). Je vous propose donc de découvrir les confidences de Caroline qui a eu l’immense gentillesse de jouer le jeu des questions/réponses. Attachez votre ceinture, on décolle !

caro

sans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titreimages.jpgsans-titresans-titre

Bonjour Caroline, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour,
Caroline, originaire de Normandie, alsacienne de cœur, j’ai bientôt 40 ans, j’aime lire, cuisiner et passer de bons moments avec les gens que j’aime. Depuis 3 ans, je tiens le blog Carobookine et l’année dernière j’ai publié mon premier roman, « Haut les cœurs ! », aux éditions Charleston !!

Parles nous de ton premier roman « Haut les cœurs ! » paru aux Editions Charleston. D’où t’es venu l’inspiration de cette histoire mêlant amitié et secret ? Et d’où te vient cette envie d’écrire ?

Dans la vieCapture.PNG je suis à la fois curieuse et observatrice. J’adore les histoires (les écouter, lire ou en raconter). Je suis une passionnée de la vie des autres. Et puis l’amitié est une valeur chère à mes yeux. Je pense qu’on ne partage pas les mêmes choses avec ses ami(e)s ou sa famille. Du coup, j’ai imaginé Chloé, Adélaïde, Jessica et Émilie et je me suis amusée à leur inventer des vies. Que j’ai eu envie de poser sur papier.

Penses tu justement qu’en amitié il faut tout se dire ?

Je suis adepte de la franchise. À 100% !
Néanmoins, (cf. la nouvelle téléchargeable gratuitement sur le site des éditions Charleston – « Motus et bouche cousue »), je pense qu’il faut parfois savoir se taire pour protéger les siens. Et, comme dans toute relation, se dire les choses c’est bien mais y mettre les formes peut aider à faire passer certains messages.

Chloé a un caractère particulièrement attachant et Ada, un caractère bien trempé. Comment as tu construit tes personnages ? Tes proches t’inspirent-ils par exemple?

Je m’inspire de tout ce qui m’entoure.images0YAQPKIR.jpg Chloé et Ada sont deux femmes très différentes, elles reprennent chacune un ou plusieurs traits de caractère que j’apprécie (ou non) chez mes amies. J’ai imaginé mes personnages et j’ai vécu avec eux un temps avant d’imaginer l’intrigue. Du coup, lorsque j’ai commencé à écrire, j’avais déjà l’impression de bien les connaître. Souvent, dans une situation particulière, il m’arrive même de me demander comment réagirait l’impétueuse Ada (et je rigole toute seule).

Le titre « Haut les cœurs ! » s’est-il imposé à toi naturellement ?

Haut_Les_Coeurs_c1Chloé est Franco-Americaine. Au tout début, j’avais en tête de l’appeler « Everything is gonna be all right » mais je ne voulais pas d’un titre en anglais et la traduction en français n’avait pas le même impact.
Du coup, pendant plusieurs mois j’ai cherché d’autres idées sans jamais être satisfaite.
Et puis un jour, m’est revenue cette expression française qu’utilisait souvent ma grand-mère « Haut les coeurs ! » et là, j’ai eu le déclic. Je me suis dit que toute l’énergie et l’audace qu’il y avait dans cette expression collait bien à Chloé et à l’esprit de mon roman. C’était gagné !

 

Combien de temps s’est-il passé entre l’idée qui a germé dans ta tête et la parution du livre ?

Il s’est passé deux ans et demi. Imaginer les personnages, puis l’intrigue, 6 mois de rédaction « pure », puis 6 mois de relecture et prise de recul, retravail avec mon éditrice, le choix de la couverture, la 4ème de couv, etc. C’est à la fois court et long, mais une fois que le livre est en librairie, on n’a plus aucune notion du temps 😉

Nous savons que tu lis aussi beaucoup (Caroline tient le blog « Carobookine »), quelles sont tes inspirations littéraires ?

Ce qui me fait le plus plaisir, c’est de retrouver « Haut les cœurs ! » aux côtés d’auteurs que j’aime lire : Agnès Martin-Lugand, Agnès Ledig, Virginie Grimaldi, Aurélie Valognes, Julie de Lestrange, Valérie Perrin, Laure Manel, Angelique Barberat, Lorraine Fouchet… Toutes ces personnes qui dressent des portraits de femmes dans le quotidien de la vie. Ce sont mes inspiratrices pour écrire mais je lis aussi bien d’autres sortes de livres ! J’aime varier mes lectures.

Certains auteurs et autrices ont des méthodes d’écriture particulières comme suivre un schéma précis, annoter des idées dans un carnet, écrire dans le silence ou en musique, écrire en journée ou la nuit…as-tu des rituels ?

woman-792162__340.jpgAu naturel, je suis plutôt impulsive. Mais pour écrire j’ai besoin de concentration. Je travaille donc à mon bureau, dans ma chambre – pour mon premier roman, je travaillais à la cuisine 😉 – j’ai un mapping des principales informations affiché au mur, et comme je m’inspire de la vie quotidienne je suis une adepte de la prise de notes (sur mon téléphone ou dans un petit carnet). J’écris aussi sur des post-it, de toutes les formes et de toutes les couleurs.
J’écris plutôt le matin, mais j’y pense toute la journée. Mes personnages m’accompagnent au quotidien (je ne suis jamais seule en fait).
Quand on prend du plaisir, on ne se force jamais. Mais j’ai quand même appris à me discipliner (pour éviter de papillonner).

Des projets pour la suite ? Une nouvelle histoire peut être déjà en cours ?

Bien sûr ! Moi qui suis une fan des sagas car j’aime retrouver des personnages d’un livre à un autre, après Chloé j’ai envie d’écrire l’histoire d’Adélaide. Donc le numéro 2 est bien en route et je suis impatiente de vous livrer les péripéties d’Ada !! Pas forcément une suite mais une autre tranche de vie les concernant, elle et ses amies.

Ca devient un petit rituel maintenant ici : une petite photo de ta bibliothèque ou de ta pile à lire ?

Je n’ai pas un mais plusieurs endroits où sont empilés mes livres dans tout l’appartement. Une grande bibliothèque dans le salon, un mur de BD dans le couloir, une petite pile sur ma table de nuit, une « caisse » des dernières nouveautés et une autre pile pour les livres en lice pour certains Prix que je suis de près. J’en ai partout et j’adore ça !

Ces petits « nids » de livres me rappellent quelque chose…c’est ça d’être blogueuse littéraire et passionnée ! images04CBBO4Y Merci beaucoup Caroline d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et on attend avec impatience les aventures d’Adélaïde !

sans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titresans-titre

 

5 commentaires sur “Les confidences de Caroline Noel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s