Nouvelles

« Merci » de Christel Gibilaro

merci2.jpg

j'ai adoré

Résumé :

Merci est un recueil de nouvelles qui laisse la part belle aux émotions.
Un univers aux couleurs de la simplicité, de l’imaginaire.
Et vous ?
A qui avez-vous envie de dire MERCI ?

Mon avis :

Lorsque j’ai rencontré la plume de Christel c’était à travers son premier recueil de nouvelles, L’Ecrimoire, dont l’esprit à la fois délicat et piquant ne m’avait pas laissé indifférente.

C’est désormais avec un nouveau recueil , « Merci« , que l’autrice fait son retour. J’ai eu l’immense honneur d’avoir été choisie par Christel pour être bêta lectrice avant la parution de Merci. Une mission qui ne m’a pas demandé énormément d’effort de correction vu la qualité des nouvelles présentées…

Aujourd’hui je le relis avec un œil de simple lectrice et la magie a de nouveau opérée. Que de poésie et de subtilité dans « Merci ». Que d’univers différents mais tout aussi charmants et délicats. L’esprit de l’autrice voyage dans le futur ou le passé, elle nous parle d’écologie et d’empathie, de rêves et d’amour, de respect et de tolérance, de sa ville et de notre Terre. « Merci » nous interpelle toujours avec une grande intelligence, nous pousse à réfléchir à certaines situations, posément et en conscience. Christel Gibilaro signe ici un petit bijou tout en sensibilité et délicatesse.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour les nouvelles suivantes : « Le cadeau » qui parle d’écologie, « Le passage » qui nous laisse entendre que nous avons tous un ange-gardien, « Histoire d’Eau » qui nous interpelle sur les sans-abris, « Non » qui nous révolte face au racisme, « 14.07.2016 » qui est une date dont tout le monde se rappelle à Nice et en France, et, ma préférée « La danseuse triste »…

« Merci » à Christel Gibilaro pour sa confiance, la délicatesse et la justesse de sa plume et surtout d’être une personne aussi belle dans ses actes que dans ses mots, c’est rare et précieux.

Mention spéciale à Mitch dont j’ai adoré le préface et qui dit si justement :

Merci. Ce simple mot est un acte de rébellion puissant, une bombe atomique. Nommer son ouvrage ainsi, c’est être un aventurier de l’impossible, un défricheur de terres, un punk dans une convention de caniche nain. Bref, c’est être un peu fou.

 

 

 

 

 

3 commentaires sur “« Merci » de Christel Gibilaro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s