Contemporain·Historique

« La promesse de l’oasis » de Béatrice Courtot

promesse de l'oasis

oui mais

Résumé :

1954 – Algérie française.
Le souffle chaud du sirocco s’empare de la ville de Mostaganem où l’été touche à sa fin. Daniel s’apprête à rentrer à l’Université d’Alger pour y étudier les vertus médicinales des plantes. Sa rencontre avec Asma bouleversera sa vie à tout jamais. Aux prémices de la guerre d’Algérie, leur amour tentera de survivre, comme l’oasis dans le désert.

2018- Paris.
Daniel reçoit une calligraphie arabe marquée d’une hirondelle charifa, symbole sacré dans le Coran. Le cœur ébranlé par cet envoi, il se retrouve plongé dans un coma artificiel. Sa petite-fille Nour s’élance dans une quête personnelle. Un voyage initiatique qui l’emmènera sur les traces de ses grands-parents en Algérie… ce paradis qui aspirait pourtant à tant de promesses.

Mon avis :

Je vais être honnête j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. Je ne suis pas une grande fan de l’histoire de la guerre d’Algérie et c’est un pays qui à la base ne m’attire pas plus que ça. Deux obstacles qui ont empêché mon esprit d’être complètement happé par l’histoire.

Béatrice Courtot nous fait naviguer entre l’Algérie de 1954 et la France de 2018. Des histoires de femmes d’une même famille qui vont se croiser, des secrets qui vont éclater et des mystères qui vont être levés. J’ai parfois trouvé les périodes se déroulant en Algérie un peu longues et trop détaillées, c’est pour cela que j’ai préféré lire la partie contemporaine qui avait un côté plus dynamique et pétillant. Je me suis attachée à Nour (et son merveilleux prénom qui, je trouve, est un des plus beaux prénoms arabes), cette danseuse classique qui cherche à découvrir les mystères de ses origines. Qui est cette femme qui envoie des poèmes calligraphiés à son grand-père et qui l’a troublé au point de faire une attaque cardiaque?

Je suis mitigée après cette lecture car mon ressenti propre sur la période ne m’a pas aidé à avoir une approche positive mais je tiens à dire que j’ai trouvé la plume très belle et j’ai aimé l’intrigue de fin.  Et cette couverture, n’est-elle pas merveilleuse?

2 commentaires sur “« La promesse de l’oasis » de Béatrice Courtot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s