Bande-Dessinées·Historique

« La princesse de Clèves » de Madame de La Fayette et Bouilhac et Catel

IMG_20200423_120055_resized_20200423_120112083

j'ai adoré

Résumé :

Ecrit en 1678 par madame de Lafayette, ‘La Princesse de Clèves’ est un roman fondateur. La jeune Mlle de La Marche y fait ses premiers pas dans la cour du roi de France, Henri II. Entre cabales, médisances et galanteries, elle rencontre l’amour dans un univers pétris de conventions. En retournant à son avantage les idéaux féminins stéréotypés de l’époque (la solitude, le silence, le secret, la retenue, la décence et la discrétion), la princesse expose une forme de féminisme inédit, basé sur l’estime de soi où la raison triomphe de la passion.

Mon avis :

Je n’ai jamais lu « La Princesse de Clèves » de Mme de La Fayette, je ne savais donc pas à quoi m’attendre. Je m’étais offert ce roman graphique l’année dernière pour mon anniversaire, tombant en amour devant cette couverture que je trouve sublime.

Moi qui avait adoré lire les « Liaisons dangereuses » je me suis retrouvée dans cette atmosphère, un peu moins malsaine il faut le dire, mais qui répond à cette simple constatation : ce qui paraît n’est presque jamais la vérité. Bienvenue dans un monde d’illusion et d’apparence !

A la cour du Roi Henri II, la Princesse de Clèves se retrouve donc dans un monde où les intrigues vont bon train, où les tromperies secrètes sont le quotidien et où les médisances sont monnaie courante. Comment s’en sortir lorsque vous êtes une jeune femme au cœur pur, à la beauté renversante et à la tête bien faite? Que faire lorsque l’on est mariée très jeune à un homme que l’on n’aime pas et que son cœur bat pour un autre qui a la réputation d’être un coureur de dames ?

Les tourments de l’amour sont finement retranscrits, on assiste à des combats intérieurs intenses, des sentiments contradictoires et surtout à la peur de la confrontation de ce que peut penser la société et la morale de l’époque.

Le graphisme pur et dans tes tons doux, presque vintage m’a conquise, les dialogues avec le phrasé de l’époque aussi. C’est ce qui permet d’être immédiatement embarquée dans l’univers de cette magnifique princesse de Clèves.

IMG_20200423_120340_resized_20200423_120408907

IMG_20200423_120324_resized_20200423_120408532

IMG_20200423_120313_resized_20200423_120409189

 

 

 

4 commentaires sur “« La princesse de Clèves » de Madame de La Fayette et Bouilhac et Catel

  1. On m’a offert ce bd! Je lorgnais dessus depuis un moment mais j’étais refroidie par le prix. Il y a tant à dire sur cette adaptation plutôt très fidèle au roman surtout dans le texte. Il y a de belles trouvailles dans la mise en page et dans le dessin.
    Cela tombe bien, ce roman est au programme du bac. 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s