Autobiographie, biographie, témoignage

« 907 fois Camille » de Julien Dufresne Lamy

Résumé :

 » Camille naît le 7 octobre 1987 dans le 14e arrondissement de Paris et tout de suite, elle a côtoyé l’impossible. Camille est la fille de Marie, une femme grande, souriante, fragile et de Dominique alias Dodo, un homme grandiloquent et imprévisible qui aime à se prénommer la Saumure « 
C’est l’histoire de Camille, fille de. Fille d’un acteur ? D’un chanteur ? Non, de Dominique Alderweireld alias Dodo la Saumure, proxénète. Camille qui doit composer avec l’absence d’un père désintéressé de son sort, trop occupé par la gestion de ses maisons closes et ses allers-retours en prison. Camille grandit et doit construire son identité, celle d’une femme moderne et indépendante, qui cherche à donner un sens aux silences et aux non-dits qui projettent une lumière trouble sur son univers familial. Sans cesse tiraillée entre la colère et le pardon, l’abandon et le désir de tisser un lien avec son père. L’expérience de Camille est à la fois personnelle et universelle car elle est aussi celle de toutes ces femmes qui ont pour seule figure masculine un homme qui ne les voit que comme des biens, des objets dont on se sert pour satisfaire son ego et réussir.
Mais c’est aussi l’histoire d’un auteur, Julien Dufresne-Lamy, qui veut raconter Camille, son amie, et ce que c’est d’écrire vrai, ce processus qui l’entraine sur le chemin tortueux des souvenirs enfouis, des résistances, des scrupules, des pudeurs, des choix que doit faire celui qui narre la vie d’une autre.
« Il y a une histoire vraie qui me confisque. Ce doit être un livre sans fausseté et sans silence, je le dois à mon amie Camille d’abord, je le dois à l’écriture avec qui il est bon quelquefois de cesser les coups de triche. Alors depuis que ce livre existe, une peur pointille : comment faire de longues confidences un livre vrai, un vrai livre ? Comment faire de mon amie une héroine ? »

Mon avis :

Une plume qui joue avec l’intime comme l’on tisse une broderie fine : avec délicatesse et précision. Et Dieu sait que le défi était périlleux…

J’ai adoré ce livre qui, avec pudeur dévoile la vie de Camille, « fille de ».
Malheureusement ce qui, pour certains, peut se révéler une fierté, est pour Camille une malédiction. Car Camille est la fille de « Dodo la Saumure », le célèbre proxénète, le trafiquant, le méprisant, le dominant.

L’auteur parle des femmes broyées par des hommes de son espèce, mais surtout il parle de Camille, et des femmes qui l’entoure, sa mère, sa demi-sœur, sa grand-mère. Comment se construire avec cette emprise, ces non-dits, ces absences si présentes d’un homme qui règne sur ce cheptel de femmes comme sur des biens matériels ? Comment trouver sa place, comment avoir foi en les autres hommes, comment devenir parent à son tour ?

Sans fard et avec un immense respect et une douce sensibilité, l’auteur, Julien Dufresne-Lamy, ami dans la vraie vie de Camille, rend hommage à la force des femmes et leurs résiliences si particulières. Un immense coup de cœur 💖

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s