Psychologie, Bien-être, Vie pratique

« l’appel de la fugue » d’Alice Chéron

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 2020-09-15-103906730_resized_20200915_104224802.jpg

oui mais

Résumé :

Après des années parisiennes trépidantes, Alice Cheron vit un déclic. Elle s’installe en Italie et fonde une plateforme dédiée au voyage et à la joie de vivre à l’italienne, alidifirenze.fr, ainsi qu’une websérie «Dolce Follia» désopilante sur son quotidien transalpin. Après avoir expérimenté la fugue pour se reconnecter à elle-même, elle crée le concept des « Fugues Italiennes » : des week-ends dédiés aux femmes qui souhaitent se retrouver et devenir celles qu’elles ont toujours voulu être.

Mon avis :

L’appel de la Fugue c’est un livre qui partage l’expérience d’Alice Cheron, jeune française expatriée en Italie qui, après une divorce houleux, un changement de pays, de compagnon et la naissance de son premier enfant commence à suffoquer et n’a qu’une envie : prendre le large ! Elle part alors seule, quelques jours, loin de tout pour se recentrer.

Qui n’a jamais eu envie de faire ça ? Mettre tout en stand-by et partir. Loin de tout. Du travail, de son couple, de ses amis, de ses enfants, du quotidien. Pour souffler. Juste  quelques jours, pour recharger les batteries et revenir plus sereine, posée et à l’écoute. Rien à voir avec une fuite. Non. Juste fuguer et ne penser qu’à soi, dans une bulle, hors du quotidien, pour être de nouveau ouverte aux sollicitations extérieures ensuite.

Si j’ai beaucoup aimé le début du livre où, forcément, nous nous retrouvons toutes un peu  (eh oui, les femmes ont encore la majorité de la charge mentale sur leurs épaules !), j’ai, au fur et à mesure de ma lecture, ressenti une redondance dans les explications et la présentation du concept inventé par l’autrice. Son expérience solo de fugue a donné lieu à la création des « Fugues italiennes » dont Alice Chéron nous fait la présentation. Si le concept est assez séduisant (un groupe de femmes partent seules dans des destinations ravissantes avec des activités qui vont les faire travailler sur elles-mêmes), j’avoue que les trop nombreux retours expériences ou le listing des activités mises en place durant ces échappées où règnent sororité et lâcher prise m’ont laissé dubitative.

Oui le concept est chouette, faire déculpabiliser les femmes et leur faire comprendre que lâcher le quotidien ne va pas tout bouleverser pour le mari et/ou les enfants (normalement, tout le monde va survivre !), j’ai trouvé ça sympa. Expliquer éventuellement comment préparer sa fugue pourquoi pas (et encore, il suffit d’un minimum d’organisation pour cliquer sur « achat » pour un billet de train, un hôtel, rien d’extraordinaire de mon point de vue quand le porte monnaie suit bien sûr…et ça, c’est un élément qui est loin d’être abordé et qui est, il me semble, très important). Combien de jeunes femmes souhaitent faire un break de ce genre et ne peuvent pas financièrement ? On peut effectivement partir non loin avec de petits moyens mais, pour le coup, lire en détail les « fugues italiennes » c’est alléchant mais pour beaucoup inaccessible. J’ai maintes fois regardé les prix de certaines retraites de yoga, de semaines de « cercles féminins » mais le prix m’a toujours freiné malheureusement. Alors ces « fugues italiennes » font rêver mais qui pourra se les offrir?

Au final je n’ai pas trouvé grand intérêt à cette lecture si ce n’est me dire que oui, nous avons toutes, à un moment donné dans notre vie, besoin d’un break ou de plusieurs d’ailleurs. Pour ma part je n’ai pas besoin de mode d’emploi pour me prendre en main et m’aider à organiser un week-end ou une semaine de fugue (merci mes études de tourisme sûrement). J’ai juste trouvé dommage que le livre fasse beaucoup trop la promotion du concept de l’autrice ; cela dénature le sujet qui, à la base, m’avait séduit. Après, il a trouvé son public auprès d’autres consœurs lectrices Leduc, il fera donc forcément écho à certaines femmes.

Un commentaire sur “« l’appel de la fugue » d’Alice Chéron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s