Bande-Dessinées

« Brigade criminelle : immersion au cœur du 36, quai des orfèvres » de Raynal Pellicer et Titwane

IMG_20200324_101520_resized_20200324_102022388

j'ai adoré

Résumé :

Après un premier récit graphique consacré à la Brigade de répression du banditisme, intitulé Enquêtes générales, Titwane et Raynal Pellicer ont obtenu l’autorisation exceptionnelle de suivre les policiers de la Brigade criminelle à Paris. Une immersion de quatre mois au sein des seins, le mythique « 36, quai des Orfèvres ». La « Crim' », l’ancienne Brigade du Chef créée en 1912, est toujours considérée comme le plus prestigieux des services de la Police judiciaire parisienne et liée aux plus grandes affaires criminelles : de Petiot à Guy Georges. Ce livre relate le quotidien de plusieurs groupes d’enquêtes de droit commun et de la Section anti-terroriste et propose un large panorama d’affaires, du crime passionnel aux règlements de comptes liés aux arnaques à la taxe carbone, en passant par les filières syriennes. Quelques jours avant le début de l’immersion, un ancien flic de la BRB, devenu procédurier à la Brigade criminelle prévenait sur un ton amical : « A la BRB tu as eu affaire à des voleurs de pommes. Mais ici chaque histoire est un drame, ici, tu vas croiser le mal. »

Mon avis :

L’illustrateur Titwane et l’auteur Raynal Pellicer ont eu la très rare autorisation d’être accueillis en immersion au 36, quai des Orfèvres durant quelques mois et de suivre le quotidien de cette célèbre brigade.

Un roman graphique est né de cette incroyable expérience. Il permet très rapidement de comprendre la hiérarchie de cette brigade mythique, leurs méthodes de travail, les procédures, les liens avec les autres services. Bien évidemment, le franc parler et le jargon des flics du 36 est aussi très présent, ce qui rend l’expérience extrêmement réelle et vivante. On va interroger « la bignole », poser « des cavaliers », « dérouiller » ou aller « voisiner ». C’est le vécu au quotidien de la brigade criminelle qui y est relaté, les nuits blanches quand tout s’enchaine, les découvertes de corps, les interrogatoires, les écoutes, les moments creux aussi où on attend l’affaire. C’est un métier de passion où la recherche de la vérité est le seul moteur. Une très belle découverte avec des illustrations d’une très belle qualité.

3 commentaires sur “« Brigade criminelle : immersion au cœur du 36, quai des orfèvres » de Raynal Pellicer et Titwane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s