Polar, Thriller

« Un fruit amer » de Nicolas Koch

fruit.jpg

j'ai adoré

Résumé :

Comté de Woodbridge, Alabama, 1963.
En pleine ségrégation raciale, le Ku Klux Klan répand la terreur au nom de la suprématie blanche alors que la communauté noire fait entendre sa voix pour obtenir plus de droits. C’est dans ce contexte explosif qu’un fait divers va mettre le feu aux poudres. Un matin, le corps d’une jeune blanche violée et battue à mort est retrouvé dans les bois. Elle n’est autre que la fille d’un riche entrepreneur de la région qui est lui-même membre du Klan.
Qui a bien pu la tuer ? Pour les autorités, ça ne fait aucun doute : c’est l’œuvre d’un Noir. Peu avant le drame, la victime avait écrit au FBI, car elle craignait pour sa vie. Le Bureau dépêche alors sur place l’un de ses agents afin de tirer l’affaire au clair. Ce dernier va découvrir qu’elle a été tuée et il va se retrouver au cœur de la haine des hommes, face à une vérité dérangeante…

Mon avis :

Une très belle découverte pour ce premier roman de Nicolas Koch. Ce dernier nous emmène dans le Sud des États-Unis, au temps où la ségrégation raciale commence à diviser. Au Nord, les choses bougent et les lois sont de plus en plus en faveur des noirs mais au Sud, les Blancs résistent, pensant être encore tous puissants sur leurs terres.

C’est dans ce climat que Meredith, une jeune blanche d’une famille aisée et ségrégationniste du Comté de Woodbridge, est retrouvée violée et battue à mort. L’enquête est vite bâclée du côté de la police locale mais le FBI s’en mêle…et nous voici plongés dans l’atmosphère étouffante de l’Alabama et les noirceurs du Ku Klux Klan : ses têtes pensantes, ses gros bras qui ne savent pas réfléchir mais qui tuent, leurs idées arriérées, les chasses à l’homme, les lynchages et les humiliations…  Un roman qui mêle fiction et Histoire, qui laisse un goût amer (si je puis me permettre), dérangeant…et qui nous montre que, des décennies plus tard, certains évènements y font encore douloureusement écho…

C’est très bien écrit, je me suis vite attachée aux protagonistes et j’ai avalé le bouquin en 2 jours. Pour tout vous dire, j’ai eu l’impression d’être dans ce qui pourrait être un très bon film…c’est tout ce que je souhaite au roman de Nicolas Koch.

Merci aux Éditions DeSaxus de m’avoir permis de découvrir ce roman.

 

 

Un commentaire sur “« Un fruit amer » de Nicolas Koch

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s