Polar, Thriller

« Abattez les grands arbres » de Christophe Guillaumot

abattez.jpg

je recommande

Résumé :

À la brigade des Stups, on le surnomme le Kanak. Gardien de la paix au grand cœur, natif de Nouvelle-Calédonie, il en impose du haut de ses deux mètres. Intègre, il refuse de participer aux magouilles de ses collègues. Lorsqu’il découvre une famille africaine massacrée à coups de machette, il prend l’affaire à cœur et se promet de faire justice. Sur la piste d’une odieuse vengeance, le Kanak découvre une histoire où les bourreaux d’hier sont les victimes d’aujourd’hui.

Mon avis :

J’ai découvert la plume de Christophe Guillaumot grâce à ce roman et je n’ai pas été déçue. Il y a tous les éléments pour un bon polar : un flic dur à cuire au grand cœur avec des failles qui le rendent très vite très attachant, une intrigue qui a du sens, des pourris bien comme il faut et un brin de romance mais compliquée sinon ce n’est pas drôle…

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Renato, notre fameux flic des Stups, celui de Six, son collègue de la Crim’ qui a un rôle important également et  celui d’Avril, la médecin légiste bombasse. Les personnages sont complexes avec des histoires, des fêlures qui les rendent intéressants pour le lecteur. Le style est agréable à lire et percutant, je ne me suis pas ennuyée du tout pendant ma lecture.

L’intrigue, quant à elle, est parfaitement bien étudiée et documentée.  Tout part du génocide du Rwanda dans les années 90 où deux ethnies, les Hutus et les Tutsis s’entretuent. 800 000 morts. Si j’avais vu certaines images du génocide à la télé petite, je n’en connaissais pas exactement les tenants et les aboutissants . L’auteur les explique brillamment dans son roman. Mais revenons à notre intrigue…Après cet immense génocide, certains bourreaux ont réussi à passer à travers les mailles du filet et ont atterri dans des pays occidentaux dont la France où ils se cachent sous de fausses identités. Et c’est là que l’histoire commence. Ces bourreaux et leurs familles sont retrouvés  tués de manière atroce à coups de machette. Qui les a dénoncés? Qui leur a fourni ces fausses identités? Qui les a massacrés de cette façon si sauvage?

Si l’intrigue est très intéressante, j’avoue que j’ai vite compris qui était le méchant dans l’histoire, d’où mon évaluation. Mon instinct du début ne m’avait pas trompé.

L’auteur a écrit un nouveau roman avec les suites des aventures de Renato et de Six et c’est avec plaisir que je retrouverai ces deux comparses pour de nouvelles aventures.

Un commentaire sur “« Abattez les grands arbres » de Christophe Guillaumot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s