Comédie, Humour·Polar, Thriller

« Agatha Raisin et la Quiche fatale » de M.C. Beaton

raisin.jpg

1f31eMon éval : 3/51f31e

Résumé :

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme.
Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur.
Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Mon avis :

Si j’ai aimé accompagner Agatha dans la campagne anglaise, au milieu des cottages typiques et des jardins fleuris, j’ai moins adhéré au personnage d’Agatha et à l’intrigue.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Agatha que j’ai trouvé souvent antipathique, lunatique voire arrogante. Ce n’est pas pour rien qu’elle n’a pas d’amis d’ailleurs. Même si, à de rares moments je me suis prise d’affection pour elle, je suis restée assez insensible au personnage…

Quant à l’intrigue, je l’ai trouvé plate et sans réellement de rebondissements. Il manque, pour moi, une bonne part de suspense, un peu de folie et surtout j’ai cherché cet humour anglais que je m’attendais tant à voir dans ce genre de roman.

L’enquête n’avance pas pendant plusieurs chapitres laissant place à des actions secondaires sans réels intérêt. Résultat, j’ai trouvé que la fin de l’enquête paraissait précipitée et expédiée dans les derniers chapitres. Mon esprit, qui n’a pas été happé par l’histoire, s’évadait souvent vers d’autres réflexions et je devais reprendre souvent 1 ou 2 pages en arrière pour retrouver le fil des évènements! La lecture, qui pourtant n’est pas prise de tête avec ce genre de roman, était devenue fastidieuse pour moi…

Bref je n’ai pas été réellement été conquise par ce premier tome. Je pense que je retenterai le coup avec un autre roman car la série en compte tout de même 28.

Il m’a tout de même donné encore plus envie de retourner en Angleterre…c’est comme le raisin (voir mon compte insta pour comprendre!), ça devient obsessionnel!

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s