Psychologie, Bien-être, Vie pratique

« Et tu trouveras le trésor qui dort en toi » de Laurent Gounelle

gounelle

 

                                   🌞Mon éval : 3,5 /5🌞

Résumé :

Tout commence le jour où Alice, une jeune femme dynamique et audacieuse, retrouve son ami d’enfance, Jérémie. Devenu prêtre de campagne, il lui confie être accablé par le faible nombre de fidèles qui le suivent. Athée et conseillère en communication, Alice se met en tête de l’aider à sa manière. Amenée par la force des choses à se plonger dans le monde de la spiritualité, du christianisme à l’hindouisme, du taoïsme au bouddhisme, Alice va découvrir une vérité universelle particulièrement troublante. Une vérité concernant l’homme et la clé de son épanouissement, passée sous silence par les religieux, perdue au fil des siècles…
Dans ce nouveau roman émouvant et captivant, Laurent Gounelle nous entraîne dans un univers passionnant à la découverte de ce qui permet à l’homme de s’élever dans une autre dimension, où ses actes sont puissants et sa joie, un état durable.

Avis :

J’ ai fini avant hier le roman de Laurent Gounelle et pour faire un avis court : j’ai aimé le fond mais beaucoup moins la forme. Le fond est, comme d’habitude avec les livres de Gounelle, très pointu en terme de recherches, il nous pousse dans nos retranchements et fait naître en nous de réflexions sur des thèmes comme la religion, le développement personnel, la psychologie. Moi qui adore le domaine de la psychologie c’est forcément un livre qui m’a parlé et aussi beaucoup apporté.  Concernant la forme je suis plus mitigée. J’ai eu du mal a rentrer dans l’histoire. J’ai eu du mal à m’attacher à Alice qui fait des recherches sur la Bible car elle veut aider son meilleur ami prêtre à remplir son église qui se désertifie de jour en jour. L’enquête qu’elle entreprend est bien menée, tout ce qu’elle découvre m’a vraiment intéressé, et je trouve que bon nombres de croyants devraient lire ce livre pour enfin comprendre la Bible ( non je ne rigole pas!). Ca ouvre les yeux! Mais son personnage est trop fade pour moi, peut être pas assez torturé, pas assez d’interaction également avec sa famille et les bénéfices qu’il résulte de ses découvertes. Mais cela reste un très bon livre. J’ai plus aimé que « Le jour où j’ai appris à livre » mais beaucoup moins que « L’homme qui voulait être heureux ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s